Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 20:59

Par Djamal Benmerad <le.brasier@yahoo.fr>

Chez un individu, le syndrome du minable se confond souvent avec celui du larbin, dont la pathologie dont le comportement vise invariablement la défense des casses les plus favorisées au détriment de la classe dont il (ou elle) est issu(e). Ce syndrome diminue les capacités du (ou de la) minable et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir contre ses propres intérêts au profit des nantis qu’il croit sincèrement être élus de Dieu.

 

Les symptômes

On peut expliquer la raison d’être des minables, ou du moins tenter de le faire, par deux théories :

1 – La thèse génétique

2 – La pathologie mentale.

 

1 – La thèse génétique

Après des siècles d’esclavagisme et de féodalité, les minables pourraient être le produit d’une sélection artificielle des soumis à leurs maîtres. La transmission  génétique de leurs caractères aurait favorisé la sélection d’une souche particulièrement vivace : l’homos minabilus. Cette thèse nous semble cependant, à nous a-scientifiques et plutôt littéraire, quelque peu farfelue, voire pire : plutôt raciste.

2 - Il en est tout autre de ce que nous supposons relever de la pathologie mentale.

Dans ce cas, il s’agirait  d’une pathologie qui se développerait vers l’adolescence. Le processus s’aggrave à l’âge adulte lorsque le (ou la) minable prend conscience de sa condition. A partir de le (ou la minable) développe, subconsciemment, des stratégies visant à l’instauration hypothétique, d’un équilibre, tout aussi hypothétique, équilibre mental et/ ou public visant à justifier l’acception de sa subordination. Le (ou la) minable finit ainsi par s’identifier, dans son imaginaire, appartenir au corps social qui le domine.

Le (ou la minable) ne choisit pas son idéologie, puisque il en a une toute prête : l’idéologie dominante, même s’il admire en secret l’idéologie nazie, car c’est la plus proche du capitalisme et qu’elle symbolise la force.  

Le crédo des minables est « Paraître ». Pour cela, la minable se parfume en s’inondant de Dior alors qu’elle pue intérieurement. Le minable, lui, exhibe des faux Havane lorsqu’il est en présence de personne qu’il veut impressionner. La minable est son semblable masculin vouent un culte immodéré à leur carte Visa, symbole pour eux de la réussite, alors qu’il suffirait d’avoir quelques centaines d’euros ou de dollars sur son compte pour en avoir une.

Quelques exemples pris au hasard

La caractéristique des minables est de reprendre les propos du maître est toujours de reprendre le discours du maître :

Lorsque vous parlez de justice sociale, c’est-à-dire de son intérêt, il voit en vous un bolchevik au couteau entre les dents. Sauf qu’il ne connaît rien de l’histoire des bolchéviks.

Ils parlent de « tirage vers le bas » alors qu’ils sont en bas.

Les minables n’ont aucune prise sur la réalité. Ils la copient sur d’autre minable qui s’abreuvent aux sources du capitalisme.

Lorsque vous dites que c’est l’Union soviétique qui a écrasé le nazisme, les larbins vous « rappellent » que la libération de l’Europe ne survint que grâce aux « alliés », à partir de la Normandie. Ensuite ils discourent sur ce qu’on leur a racontent sur la Stasi, la possession par la Corée du Nord de la bombe atomique, alors que ces minables ignorent que c’est le dernier pays à avoir acquis cette bombe, bien avant les USA et d’autres pays comme Israël.

Le (ou la) minable est persuadé(e) que l’Espagne fut conquise par les Arabes, alors qu’elle le fut pas les Berbères, d’une part. D’autre part, ce ne fut pas une conquête : le général berbère a répondu à l’appel des espagnols le suppliant de les délivrer des conquérants Wisigoths. Par ailleurs, là où étaient installés les Berbères (essentiellement en Andalousie), les juifs étaient protégés des persécutions antisémites qui sévissaient en Espagne comme dans toute l’Europe chrétienne.

 

Le (ou la minable) hurle avec les loups, pour ressembler à la majorité : il a applaudi des fesses l’agression de la Libye et le lynchage de Kadhafi, comme il a applaudi l’invasion néocoloniale française du Mali. En cela, les minables sont conséquents : ils ont bien relayé, avec forte conviction, la version bushienne des évènements du 11 septembre. Un capitaliste ne peut mentir ! Et lorsque vous leur rappelez que la France n’a JAMAIS gagné une guerre, sauf une bataille, celle de Trafalgar, il vous déclare bon pour l’asile d’aliénés.

Enfin, et c’est peut-être le pire, c’est surtout dans les contingents des minables que recrute l’extrême droite. Chez les minables, le racisme ethnique n’est qu’accessoire. En effet, les minables font dans le racisme social : ils haïssent leur propre classe et tout ce qui leur rappelle leur classe, tant qu’ ils ‘s’identifient à leurs maîtres.

 

Enfin, lorsque le minable constate en vous un millimètre au-dessus de son niveau intellectuel, et qu’en plus vous vous situez dans le camp anticapitaliste, il décide que vous êtes un ennemi. Alors il vous dénigre et/ ou vous diffame.

Dans une discussion, le minable est aussi intéressant qu’une télévision éteinte le soir d’un grand match, tandis que la minable tient des propos propres à débander l’étalon le plus fougueux. Et au moment de faire l’amour, le (ou la) minable prétexte une course urgente à faire, car il (ou elle) considère que faire l’amour n’est pas économiquement rentable.

Voici ce que sont les minables, voilà ce que nous risquons d’être.

 

 

Repost 0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 15:36

Par Enoch El Fassi AFRIK.COM le samedi 16 février 2013

Nous connaissons les relations étroites qu’entretenait le défunt roi marocain Hassan II avec l’Etat d’Israël. Mais pas au point d’avoir eu droit en Israël à un timbre à son effigie…
En Israël, la renommée de la monarchie alaouite n’est plus à faire. Les relations, très souvent officieuses, qu’entretiennent le Maroc et Israël sont telles qu’au lendemain de la mort du roi Hassan II, l’administration postale israélienne a décidé d’imprimer des timbres à son effigie. Dans le cadre de projets de perpétuation, plusieurs places et avenues de l’Etat hébreux portent le nom du ténébreux souverain.
Une quête de reconnaissance israélienne qui laisse à s’interroger sur tout ce qu’Hassan II a pu « offrir » à Israël...
Repost 0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 15:50



Simple question.

Durant qu’à Paris ce 31 mai « le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner se dit “profondément choqué” par l’assaut israélien » où une dizaine de civil(e)s ont été massacré(e)s, où donc est son épouse, l’excellente Christine Ockrent ?

 

 


Par Sébastien Fontenelle

L’excellente Christine Ockrent, son épouse, est à Tel-Aviv, où elle participe, avec d’autres non moins éminents déontologues, à un forum inauguré par le ministre local de l’Éducation, le maire de Tel-Aviv, l’ambassadeur de France en Israël et le (fameux) « philosophe » Bernard-Henri Lévy, et dédié à un sujet de brûlante actualité : « Démocratie : les nouveaux défis ».

L’excellente Christine Ockrent, épouse du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner qui se dit « profondément choqué » par l’assaut israélien, devait prendre part ce 31 mai, quelques heures après la tuerie, à un (nécessaire) débat sur la « liberté » et l’« autocensure dans la presse », et donner plus précisément son avis sur de graves questions, comme : « La presse est-elle limitée dans nos démocraties ? »

(Ou s’il est après tout bien normal de lui interdire d’entrer dans Gaza, quand on fait dans Gaza du hachis de civil(e)s palestinien(ne)s ?)

Après quoi, dans le même cadre, Bernard-Henri Lévy parlera de « défendre la démocratie », Pascal Bruckner dissertera de ce que c’est que d’« être citoyen aujourd’hui », et l’inimitable Laurent Joffrin, du quotidien Libération, répondra à la question, entre toutes, que se posent, n’en doutons pas, les familles et ami(e)s des victimes de l’assaut donné par l’armée israélienne : « Comment réanimer la vie politique ? » 


Source : politis.fr

 


Repost 0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 12:45

 

 

   

La Cour de justice de l’Union européenne vient d’adopter une importante résolution dont témoigne un communiqué de presse du 25 février, « Des produits originaires de Cisjordanie ne peuvent bénéficier du régime douanier préférentiel de l’accord CE-Israël ».


 

Par Alain Gresh - Jeudi, 01 Avril 2010

« La Cour statue que les produits originaires de Cisjordanie ne relèvent pas du champ d’application territorial de l’accord CE-Israël et ne sauraient donc bénéficier du régime préférentiel instauré par celui-ci [1]. Il s’ensuit que les autorités douanières allemandes pouvaient refuser d’accorder le traitement préférentiel prévu par cet accord aux marchandises concernées au motif que celles-ci étaient originaires de Cisjordanie. »

« La Cour rejette également l’hypothèse selon laquelle le bénéfice du régime préférentiel devrait être, en tout état de cause, octroyé aux producteurs israéliens installés en territoires occupés soit en vertu de l’accord CE-Israël soit sur la base de l’accord CE-OLP. La Cour relève que des marchandises certifiées par les autorités israéliennes comme étant originaires d’Israël peuvent bénéficier d’un traitement préférentiel uniquement en vertu de l’accord CE-Israël, pourvu qu’elles aient été fabriquées en Israël. »

 

 

Pourtant, malgré cette résolution, qui confirme bien d’autres déclarations, le gouvernement français se garde bien de toute action contre ces importations illégales qui contribuent à l’extension des colonies que, par ailleurs, verbalement, il condamne.

En revanche, il a décidé de poursuivre ceux qui, exaspérés par la paralysie de la communauté internationale, se battent pour que ces produits n’entrent pas en France et pour que les entreprises françaises désinvestissent – faisant par exemple campagne contre Veolia et Alstom qui construisent un tramway à Jérusalem.

Depuis plusieurs semaines déjà, le gouvernement français a développé une campagne calomnieuse contre ceux qui s’élèvent contre l’entrée des produits des colonies, prétendant qu’ils veulent boycotter les produits casher ! Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de la justice, a, quant à elle, effectué un virage à 180 degrés sur cette question (lire Dominique Vidal, « Boycott : la contre-offensive d’Israël et de ses amis », La valise diplomatique, 22 février 2010).

Avec le zèle des nouveaux convertis, elle a entériné le 12 février une « dépêche » de la direction des affaires criminelles et des grâces aux procureurs généraux près les cours d’appel. Ce texte confidentiel, que l’on trouvera ci-dessous (PDF), confirme d’abord ce que nous écrivions dans Le Monde diplomatique au mois de juin 2009, à savoir que « l’indépendance de la justice n’est plus un dogme ».

M. Jean-Marie Huet, directeur des affaires criminelles et des grâces, écrit :

« Depuis le mois de mars 2009, plusieurs procédures faisant suite à des appels au boycott de produits israéliens (...) ont été portées à la connaissance de la direction des affaires criminelles et des grâces. (...) Il apparaît impératif d’assurer de la part du ministère public une réponse cohérente et ferme à ces agissements. A cette fin et dans la perspective éventuelle d’un regroupement des procédures (...) j’ai l’honneur de vous prier de bien vouloir porter à la connaissance de la direction des affaires criminelles et des grâces tous les faits de cette nature dont les parquets de votre ressort ont été saisis. »

Et, au cas où les procureurs n’auraient pas compris leur devoir :

« Si certaines procédures ont déjà fait l’objet de classements sans suite, vous prendrez soin d’exposer de manière détaillée les faits et de préciser les éléments d’analyse ayant conduit à cette décision. »

Ce que l’on attend avec intérêt, c’est la dépêche du ministère demandant aux procureurs de poursuivre les magasins qui vendent des produits israéliens entrés illégalement dans le pays, car sans mention du fait qu’ils ont été fabriqués dans des territoires que la France continue de considérer comme occupés.

 

 

Notes

[1] La faible taxation des produits israéliens est l’objet principal de l’accord d’association avec Israël, signé en 1995 et entré en vigueur en 2000. De nombreuses organisations dans le monde demandent la suspension de cet accord. Pour en savoir plus, voir le site de la campagne Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS)-France.

 

 

Source: blog.mondediplomatique





Repost 0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 01:27

De nuit comme de jour gaza se meurt dans l’indifférence de la communauté internationale. Il y a une évidence qui est devenu immuable en occident, c’est que le sang des palestiniens est moins important que le sang occidental.

 

 

Soutien au Peuple Palestinien - N\

 

Le souffle et les gémissements du peuple palestinien sont en train d’embraser la révolution à venir dans le monde Musulman. Le sommet de l’horreur est atteint tous les jours par l’armée terroriste de Tsahal sans que les âmes perfides de nos plumitifs d’intellectuels et d’artistes ne soient ébranlées ou concernées.

 


La mort des Intellectuels et des Artistes Français !?

 


Par R. A.

Le cri de ces enfants palestiniens innocents déchiquetés par les obus israéliens restera à jamais dans les échos de l’histoire de la barbarie.
Face à cette horreur dans ce ghetto à ciel ouvert, le génocide que subit le peuple palestinien deviendra à jamais la consécration d’une tyrannie jusque là inégalée par aucun dictateur ou régime.
 
 L’euphémisme médiatique des occidentaux restera la preuve de leur complaisance et de leur complicité. Qui osera dire qu’il ne savait pas ?
Quelle aurait été la réaction de la Communauté internationale si cette agression était l’œuvre d’un pays arabe sur un autre peuple ? Où sont les humoristes engagés, les intellectuels courageux, les humanistes et philosophes déterminés pour les causes telles que la Géorgie, le Tibet, le Darfour ?
Sont-ils morts ? Oui c’est vrai j’ai oublié que là il s’agit d’Israël, ils sont tous dans la psychose et terrifié à l’idée qu’ils aient plus accès aux plateaux de télévision et à la presse people !! La peur d’être taxés d’antisémites !!! Dénoncer le politique et la vision sioniste n’a rien à voir avec l’antisémitisme, la preuve certains juifs sont antisionistes.
 
 Il fut un temps où l’esprit de l’homme épris de justice s’élevait au dessus de ses propres intérêts pour défendre la justice et rien que la justice. Après le 11 septembre une minute de silence a été décrété dans tous les établissements pour le sang des américains… pourquoi pas une minute de silence en hommage aux victimes palestiniens !!
 
 J’appelle tous les étudiants à réclamer dans leur cours une minute de silence pour ce massacre en cours à Gaza. Si les professeurs refusent alors qu’ils apportent la preuve que le sang palestinien n’est pas égal à celui des américains.

 

 

 


Repost 0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 23:25


Une grave faute politique !

 

« Marie-George Buffet n'a pas exclu mardi la possibilité que le Front de Gauche, qui réunit le PCF et le Parti de gauche, présente un candidat commun à la présidentielle de 2012, ce qui correspondrait aux attentes des partisans de Jean-Luc Mélenchon, probable candidat. »

AFP - le 23 février 2010, 18h59.

Faire une telle déclaration à 19 jours des régionales et à 4 mois du congrès du PCF est une vraie provocation. Les communistes décideront en juin prochain, mais le risque est réel. Il suffit de voir les réactions qu’elle a déclenchées pour en mesurer les enjeux.


« Dans l'entourage de ce dernier, leader du Parti de gauche (PG), on juge "positives" les déclarations de Mme Buffet "si elles sont la porte ouverte à une candidature unie : le paquet des trois élections (régionales, présidentielle, législatives) qu'on a proposé est en train de prendre corps", estime Eric Coquerel, secrétaire national du PG dont le congrès aura lieu après celui du PCF.
"Il faut que le résultat des régionales donne envie de continuer la stratégie du rassemblement", a souligné François Delapierre, délégué général du PG pour qui M. Mélenchon "incarne quelqu'un qui peut gouverner".
M. Mélenchon, candidat FG en 2012 ? Souhaitant "éviter de tomber dans le piège de la personnalisation", l'intéressé a récemment dit qu'il réfléchissait à sa candidature, mais qu'il n'était "pas devenu comme ces dingues qui se lèvent avec ça et se couchent le soir avec". »


Si la lutte des classes ouverte est prioritaire, première et urgente, la bataille d’idées pour l’existence du parti révolutionnaire est aussi indispensable. Oui, la crise du capitalisme mondialisé est grosse d’une explosion ou d’explosions sociales dans un ou plusieurs pays. La situation en Grèce ou en France peut créer des situations révolutionnaires où la nécessité du parti révolutionnaire sera incontournable.

Oui, les deux dernières élections présidentielles ont été catastrophiques pour le PCF. L’absence de projet révolutionnaire en est la cause principale. En 1965 et 1974 nous n’avions pas présenté de candidat communiste et nous avons fait le lit de François Mitterrand, de la social-démocratie et créé les bases de la situation d’aujourd’hui.

 


Avoir un bon candidat communiste avec un projet révolutionnaire aux présidentielle de 2012 est une question de vie ou de mort pour le PCF.


Repost 0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 19:22
Jeudi 11 mars 2010  
Une grave faute politique !

 


« Marie-George Buffet n'a pas exclu mardi la possibilité que le Front de Gauche, qui réunit le PCF et le Parti de gauche, présente un candidat commun à la présidentielle de 2012, ce qui correspondrait aux attentes des partisans de Jean-Luc Mélenchon, probable candidat. »

AFP - le 23 février 2010, 18h59.

Faire une telle déclaration à 19 jours des régionales et à 4 mois du congrès du PCF est une vraie provocation. Les communistes décideront en juin prochain, mais le risque est réel. Il suffit de voir les réactions qu’elle a déclenchées pour en mesurer les enjeux.


« Dans l'entourage de ce dernier, leader du Parti de gauche (PG), on juge "positives" les déclarations de Mme Buffet "si elles sont la porte ouverte à une candidature unie : le paquet des trois élections (régionales, présidentielle, législatives) qu'on a proposé est en train de prendre corps", estime Eric Coquerel, secrétaire national du PG dont le congrès aura lieu après celui du PCF.
"Il faut que le résultat des régionales donne envie de continuer la stratégie du rassemblement", a souligné François Delapierre, délégué général du PG pour qui M. Mélenchon "incarne quelqu'un qui peut gouverner".
M. Mélenchon, candidat FG en 2012 ? Souhaitant "éviter de tomber dans le piège de la personnalisation", l'intéressé a récemment dit qu'il réfléchissait à sa candidature, mais qu'il n'était "pas devenu comme ces dingues qui se lèvent avec ça et se couchent le soir avec". »


Si la lutte des classes ouverte est prioritaire, première et urgente, la bataille d’idées pour l’existence du parti révolutionnaire est aussi indispensable. Oui, la crise du capitalisme mondialisé est grosse d’une explosion ou d’explosions sociales dans un ou plusieurs pays. La situation en Grèce ou en France peut créer des situations révolutionnaires où la nécessité du parti révolutionnaire sera incontournable.

Oui, les deux dernières élections présidentielles ont été catastrophiques pour le PCF. L’absence de projet révolutionnaire en est la cause principale. En 1965 et 1974 nous n’avions pas présenté de candidat communiste et nous avons fait le lit de François Mitterrand, de la social-démocratie et créé les bases de la situation d’aujourd’hui.


Avoir un bon candidat communiste avec un projet révolutionnaire aux présidentielle de 2012 est une question de vie ou de mort pour le PCF.







 

Repost 0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 18:07

 

La Mairie de Paris va donner le nom de Ben Gourion à une esplanade sur les bords de Seine, face au musée du Quai Branly, et l’inaugurer en présence de Shimon Peres le 13 avril prochain !

Par CAPJPO-EuroPalestine - Publié le 9-03-2010

Plus Israël colonise, massacre, emprisonne, vole les lieux saints musulmans, et jette les Palestiniens à la rue, plus nos dirigeants politiques leur lèchent les bottes.

Inaugurer une esplanade Ben Gourion dans le centre de Paris : quelle honte !

Ce chef d’Etat israélien, qui disait en 1948 à propos des Palestiniens : "Nous devons tout faire pour nous assurer qu’ils ne reviennent jamais... Les vieux mourront et les jeunes oublieront."

En mai 1948, il n’hésitait pas à annoncer : "Nous devrions nous préparer à lancer l’offensive. Notre but est d’écraser le Liban, la Transjordanie Jordanie) et la Syrie. Le point faible c’est le Liban, car le régime musulman y est artificiel et il nous sera facile de le miner. Nous y établirons un Etat chrétien, puis nous écraserons la Légion Arabe, nous éiminerons la Transjordanie (Jordanie) ; la Syrie tombera entre nos mains. Nous bombardons alors et avancerons pour prendre Port-Saïd, Alexandrie et le Sinaï."

Cet homme que la Mairie de Paris veut honorer, était dénué de sens moral au point de déclarer : "Si je savais qu’il est possible de sauver tous les enfants d’Allemagne en les emmenant en Angleterre, et seulement la moitié en les transférant sur la terre d’Israel, je choisirais la dernière solution parce que, devant nous, il n’y a pas que le nombre de ces enfants mais le devenir historique du peuple d’Israel."

Jusqu’où la collaboration avec l’occupant peut-elle aller, Monsieur Delanoé ? Question que vous pouvez lui poser en lui écrivant à :bertrand.delanoe@paris.fr

Mais c’est à l’ensemble des conseillers municipaux parisiens et des partis qui prétendent avoir des "positions équilibrées" sur le "conflit israélo-Palestinien" qu’il faut également poser la question : vous êtes vous opposés à cette décision honteuse du Conseil de Paris, et l’avez-vous dénoncée publiquement ? (On n’a pas vu passer grand chose !).

Merci de poser la question à votre "représentant", à celui ou ceux que vous avez élu(s) pour vous représenter. Merci de nous communiquer sa réponse à info@europalestine.com Nous publierons toutes les réponses ou refus d’en donner.

ELECTIONS REGIONALES

Pas une voix, pas un vote pour tous ceux qui n’ont pas protesté et averti la population qu’une telle initiative scandaleuse se préparait. Interpellez vos conseillers municipaux parisiens : demandez-leur s’ils se sont opposés à ce vote et de quelle manière ? Et plus généralement, nous ne voteront que pour des candidats qui respectent les droits de l’homme et le droit international... dans les faits !

 

 

 

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 21:43
 

par K.Selim, Le Quotidien d'Oran, 23 février 2010

L'Union européenne a condamné «fermement» des extraterrestres pour l'utilisation de passeports européens par le commando qui a assassiné un responsable du Hamas à Dubaï. Le Mossad ne doit pas être nommé, Israël non plus. Le texte adopté par l'Union européenne «condamne fermement l'utilisation de passeports falsifiés de pays membres de l'Union européenne et de cartes de crédit obtenus via le vol d'identités de citoyens européens».

Les citoyens européens - ne parlons pas des Emiratis et encore moins des Palestiniens - doivent se demander à qui s'adressent ces responsables et qui ils veulent incriminer ? L'Arabe étant hors du coup puisqu'il a été tué, son territoire bafoué, ils n'ont pas d'autres choix que de laisser leur imagination vagabonder. Donc, les tueurs seraient venus de très loin, probablement dans un vaisseau spatial. Ces créatures ont bien pris la forme d'humanoïdes européens et ne se sont pas gênés pour évoluer sans complexe devant les caméras de surveillance. Après un passage par les aéroports d'Europe où personne ne voit décidemment rien, ils ont pu repartir paisiblement vers leur lointaine planète. Ces étranges créatures ont commis l'indélicatesse vraiment, quels malappris ! d'utiliser des passeports européens et ont usurpé de vraies identités d'Israéliens qui disposent également de diverses nationalités européennes.

L'Europe s'inquiète fortement à l'idée que des Arabes, qui ne comprennent rien et confondent tout - ah, les brutes ! - ne se mettent à penser que ces euro-israéliens pourraient être des criminels. Les responsables de l'Union européenne auraient pu pousser la logique jusqu'au bout et exprimer leur solidarité à Israël et à ses citoyens, qui disposent de nationalités européennes, de la vilenie commise à leur encontre par ces extraterrestres. Serait-ce par excès de pudeur ? Pour un peu, ces Européens outragés condamneraient le chef de la police de Dubaï pour sa regrettable propension à montrer des images, à donner des noms qui «mettent en danger» d'honnêtes citoyens européens et à designer le Mossad par son nom. Ce policier arabe manque de tact, n'est-ce pas ? Les journalistes arabes encore plus, eux qui n'hésitent pas à voir dans la pudeur excessive des responsables européens le signe d'une certaine connivence.

Comme ces dirigeants du Vieux Continent invitent leurs citoyens à faire preuve d'imagination en cherchant très loin la nature de ce commando d'usurpateurs de documents de voyage souverains, les Arabes ont tendance à regarder très près. Et à tisser une histoire où le commando d'extraterrestres, qui est chez lui en Europe comme un poisson dans l'eau, a eu toutes les autorisations et les soutiens nécessaires pour aller à Dubaï. Et comme on ne manque pas d'humour dans cette aire arabe, on imagine que la colère des responsables européens va contre les entreprises européennes ou asiatiques qui ont vendu des caméras de surveillance aux Arabes Et surtout contre ce policier de Dubaï qui sollicite un peu trop les médias. Et au fond, disons-le, les responsables européens, très civilisés, tiennent le cadre du Hamas qui a été tué pour responsable de cette dangereuse affaire qui met en danger la vie de paisibles citoyens européens. Vraiment, les responsables de l'Europe sont d'un courage et d'une honnêteté qui laissent pantois.

 

 

 

Repost 0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 13:08

Publié le 16-02-2010 par CAPJPO-EuroPalestine


Un grand nombre de lecteurs ont fait savoir leur indignation à la direction de Télérama, qui affiche une publicité dégoûtante pour des "vacances de rêve en Israël". L’incitation à l’occupation, et au nettoyage ethnique ne gêne pas les responsables de cet hebdomadaire, qui répondent, en bon tartuffes qu’ils sont, que "la rédaction du journal est totalement indépendante de la publicité, et à l’inverse la publicité est indépendante de la rédaction". Et nous, nous répondons : résiliation des abonnements !

On ne peut décemment pas reproduire sur notre site la publicité sans pudeur affichée par Télérama, sur le thème de "l’espace" en Israel ("l’espace vital", cela ne vous rappelle rien ?). Mais on saura désormais à quoi s’en tenir sur l"indépendance" de ce journal et sur ses "valeurs" humanistes affichées.

On attend leur prochaine pub, tout aussi "indépendante", qui s’intitulera sans doute :

"Des vacances en Palestine : Rêve !" 

Et l’on suggère aux responsables, pas dégoûtés, de ce journal d’aller faire un peu de tourisme du côté du Mur de l’annexion, des miradors, des barbelés, des check-points, des prisons israéliennes (sans oublier de "visiter" les enfants palestiniens qui y sont détenus et torturés).

Pour pimenter leurs séjour touristique dans ce pays de rêve, ils peuvent également aller assister à la démolition en direct de maisons palestiniennes ou à l’expulsion des familles résidant à Jérusalem-Est. Ils n’ont que l’embarras du choix.

Ci-dessous la réponse du dénommé Philippe Thureau-Dangin, tartuffe en chef de ce qui fut un journal de référence, et qui a rejoint la presse de "révérence".

Courrier envoyé à la cantonnade par : laterrere.d@telerama.fr

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous avez été un certain nombre à réagir à la page de publicité que l’Office du Tourisme d’Israël a publié dans nos pages et nous sommes bien évidemment sensibles à vos réactions.

Cependant, je voudrais profiter de cette occasion, en tant que directeur de la publication, pour rappeler les règles que nous suivons dans ce domaine. La rédaction du journal est totalement indépendante de la publicité, et à l’inverse la publicité est indépendante de la rédaction. Pour peu qu’un annonceur suive les règles de la bienséance, pour peu qu’il évite tout allusion diffamatoire ou s’abstienne de toute affirmation de nature politique, il n’y a aucune raison de refuser la présence de telle ou telle page de publicité.

Ajoutons enfin que, les deux domaines étant indépendants, la présence de ces pages de publicité n’est en aucun cas un “soutien” de la part de la rédaction en faveur d’une entreprise ou d’une cause.

Croyez bien, chère lectrice, cher lecteur, en mes sentiments les meilleurs.

Philippe Thureau-Dangin

Président de Télérama

A bon entendeur salut !

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages