Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 23:50

 Diaspora Saaraui - Asociación para la defensa de los derechos del pueblo saharaui

Ma photo

12 novembre 2010 

Ould Salek : Des cadavres dans les rues d'El Aaiun : l

a situation rappelle celle du régime d’Augusto Pinochet au Chili


Les quartiers d’El Aaiun occupée majoritairement peuplés par les Sahraouis sont pleins "des corps tranchés et des cadavres percés par balles, dont des enfants", une situation, a-t-il dit "très difficile à identifier qui rappelle le "temps du régime du dictateur Augusto Pinochet au Chili", a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Ould Salek dans une déclaration rendue publique mardi.

La capitale occupée du Sahara occidental, El Aaiun connaît un "état de terreur", "les responsables marocains laissent les cadavres dans les rues pour semer la panique au sein la population sahraouie", a regretté le chef de la diplomatie sahraouie.

Tous ces actes ont eu lieu à El Aaiun après l’assaut perpétré lundi par les forces armées marocaines sur le camp de Gdeim Izik.

"La télévision marocaine montre des images des zones apparemment calme, c elles des colons, mais dans les quartiers sahraouis où les marocains tuent des gens et les laissent traîner dans la rue la situation est vraiment horrible, qui rappelle ce que c’était passé au Chili au temps d’Augusto Pinochet", a déclaré le ministre.

"L'armée et la police marocaine brûlent toutes les voitures des Sahraouis, a souligné Ould Salek, précisant que "des dizaines de policiers en civil et des colons marocains armés de couteaux et de bâtons ont dévasté des maisons sahraouies, battu les locataires et enlevés plusieurs personnes dont le sort demeure inconnu".

"Nous attendons du Conseil de sécurité d'adopter une condamnation claire et forte des faits et dépêcher une mission d'enquête dans la région", ainsi que l’élaboration d’un rapport détaille sur ces crimes de la part de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) qui se trouve depuis 1991 au Sahara occidental.
(SPS)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages