Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 16:14
Jean Quatremer règle son compte à la prétentieuse


Par Olivier Bonnet

rdQue ça fait du bien de lire un confrère d’un grand média qui dit franchement ce qu’il pense sans mâcher ses mots ! Surtout s’il s’attaque à l’une de nos têtes de turc favorites, l’imbuvable Rachida Dati, dont la prestation de serment en tant qu’avocate est reportée jusqu’à ce qu’elle ne soit plus chef d’entreprise, incompatibilité qu’elle ignorait étonnamment - elle est magistrate ! -, offrant ainsi une nouvelle preuve manifeste de son incompétence crasse. Merci donc à Jean Quatremer pour l’article où il narre par le menu comment Madame l’eurodéputée, bouffie de suffisance, l’a éconduit "comme un malpropre", refusant de répondre à des questions somme toute anodines. Le récit de cette brève rencontre est à lire ici dans son intégralité. En voici la conclusion, gouleyante à souhait : "Là, il n’y avait que de l’arrogance, une arrogance extrême, cassante, coupante, glaçante. J’avais déjà eu la puce à l’oreille lorsque j’ai écrit mes post sur l’affaire M6 et son départ après 1h30 lors de l’audition de Michel Barnier : au lieu de m’appeler directement, comme le font tous les politiques qui contestent un de mes papiers, elle m’a envoyé son assistante et son directeur de cabinet de Paris, manifestant ainsi qu’elle n’est pas au niveau de la piétaille journalistique. Dati fait ainsi une nouvelle fois la preuve de ses limites politiques : si elle refuse de répondre à des questions simples sur son activité et de possibles conflits d’intérêts entre ses mandats publics et son activité privée, elle doit changer de métier. Surtout quand on a manifestement un gros, un très gros problème avec la liberté de la presse."
Source : Plume de presse

Permalien : http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1335

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages