Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 01:47

 

 

Ceci est le deuxième papier - après celui du 1er Mai - que Djamal ait écrit depuis sa guérison.

Nous le portons à l'appréciation des camarades.

 

 

Par Djamal Benmerad - Mis en ligne par Suzannah Horowitz

C’est, assurément, la plus grande action de masse depuis la fameuse « Marche blanche » qui a eut lieu il y a plus d’une décennie. Ils étaient, selon notre propre estimation, plus de cinq mille. La police nous a donné le chiffre de 3.000, mais comme toutes les polices des régimes capitalistes, la police belge tend à réduire le nombre des manifestants de gauche.

A l’initiative de la communauté grecque de Belgique*, et en réponse à l’appel lancé par le KKE (Parti communiste de Grèce), un rassemblement eut lieu aujourd’hui au rond point Schuman, lieu situé au centre de Bruxelles, élu pour les rassemblements publics. Plusieurs organisations (voir ci-dessous) ont répondu à l’appel qui a été, cela dit en passant, l’occasion de la réconciliation dans l’action, d’Attac francophone et Attac flamande, mais qui a permis à certains observateurs de remarquer l’absence du Parti communiste de Belgique qui, selon des militants qui en ont démissionné, se « droitise » chaque jour davantage, phagocyté par un « Front de gauche » aux contours mal définis donc de droite, et qui, fait significatif, était absent lors de ce rassemblement. La présence, cependant, de la Fédération générale des travailleurs de Belgique (FGTB), le plus important syndicat de Belgique, est tout aussi significative, syndicat qui se défend pourtant de « faire de la politique ».


Le rassemblement s’est mué en marche sur le Conseil européen où une délégation, composée de trois adolescents (deux filles et un garçon) ont réussi à se faire recevoir, puis à la Commission européenne où la même délégation a déposé le cahier de doléance portant le titre de « Pour une Europe sociale », mot d’ordre générique et non moins fédérateur du rassemblement dont la moyenne d’âge était de 30 ans et qui  a réhabilité au yeux des européens le  sens du mot « Révolution ». Yiogos Vassalos, coordonnateur du rassemblement, ne s’est pas embarrassé de langue de bois pour nous affirmer que « Nous ne sommes pas ici pour la Grèce, mais pour tous les peuples d’Europe…Nous sommes venus dire notre refus du rackett du FMI, de la Banque mondiale de l’OMC et de leur relais en Europe, l’Union européenne… Et nous sommes sûr que notre mouvement aura un effet de contagion ». C’est au square de Mers, où siège le Lobby des Banquiers  qu’eut lieu l’incident : une altercation entre la délégation et des membres du lobby, altercation rendue brève par l’intervention de la police.

La marche a commencé à se disloquer vers 17 heures.


*Initiative of Solidarity to the Greek people – Brussels (http://solidarity-greece.blogpot.com)

 

*

 *       *

 

Ont participé à cette action :

Pour la société civile :

Rosa Luxembourg Fondation ,Trades Unions (Centrale des Employés), Attac Bruxelles, Attac de l’université de Bruxelles, Attac Vlaanderen, Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM), Marches Européennes Contre le Chômage, la Précarité et les Exclusions (MECPE)

 


Pour les formations politique :

Parti du Travail de Belgique (PTB), Partij van de Arbeid van België (PTB-PVDA), Front de Gauches (Comité pour une Autre Politique – CAP), La Ligue Communiste Révolutionnaire de Belgique (LCRB) le Parti Humaniste (PH), Synapsimo-Bruxelles,, MEP, GUE, Oikologoi Prasinios (GreekGreens)

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages