Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 18:27

Il y a bien longtemps

vivait au coin de ton regard

un beau jeune homme

(du moins ton regard le rendait-il beau et jeune)

toi-même en ce temps-là tu rêvais

plus que tu ne vibrais

 

Un soir le beau jeune homme

posa aux coins de ton regard

deux larmes

rondes et transparentes

le matin venu tes paupières s'ouvrirent

et les gouttes coulèrent des deux côtés

à présent tu as une fossette

sur chaque joue

et là

à travers ces gouttes

tu pus voir le beau jeune homme

(du moins ton regard le rendait-il beau et jeune)

 

Un soir le beau jeune homme

vint près de ton lit

où rêvant tu pleurais

sa bouche sur ton front

imposa le silence

deux rides invisibles se creusèrent

dès lors tu avais déjà un âge :

celui d'aimer


Un autre soir le beau jeune homme

profitant de l'absence de lune

pénétra dans ton sommeil

s'assit sur le bord de ton lit

et un peu de ses cheveux

toucha ton ventre nu

le matin venu

tu avais déjà un désir

dès lors plus rien ne s'opposait

au retour du beau jeune homme

(du moins ton regard le rendait-il beau et jeune)

 

Un soir le beau jeune homme

mêlant son souffle

à la musique du vent

te murmura un poème

tou près de l'oreille

le matin venu tu avais déjà des cernes

femme et belle tu étais

tu chuchotas enfin :

je t'aime

 

Alors le soleil fit le serment

désormais d'accorder à vos cheveux

des reflets identiques


Djamal Benmerad                                                                                                               

       

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages