Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 13:20

 

   

 

Le Daily Alert (DA), principal organe relayant la propagande des présidents des principales organisations juives américaines (PMAJO)a donné son appui total à la pratique israélienne des assassinats extrajudiciaires et extra territoriaux.




Par  James Petras - Traduction: Anne-Marie Goosens

Face à la réprobation gouvernementale mondiale (à l’exception de la Maison Blanche et du congrès des USA sous occupation sioniste), les PMAJO soutiennent servilement n’importe quel meurtre brutal commis par la police secrète israélienne quels que soient le lieu ou le moment où il est perpétré. L’assassinat récent d’un chef du Hamas, Mahmoud Mabhouh, à Dubaï en est l’exemple. Les PMAJO ont défendu toutes les actions criminelles du Mossad allant jusqu’au meurtre, et comprenant le vol d’identités, le vol ou la falsification de passeports et de documents officiels de plusieurs pays européens vraisemblablement alliés de l’Etat sioniste. Parmi les agents du Mossad qui sont entrés à Dubaï pour tuer Mabhouh, douze d’entre eux ont employé des passeports britanniques, volés ou faux, trois ont utilisé un passeport australien, trois, un passeport français, un, un passeport allemand et six un passeport irlandais. Ces agents ont pris l’identité de citoyens européens afin de commettre un meurtre dans une nation souveraine.

A nouveau, les PMAJO démontrent que leur loyauté va en priorité à la police secrète israélienne, même lorsque celle-ci viole la souveraineté d’importants alliés des USA. Il n’y a pas de doute que les PMAJO soutiendraient aisément le Mossad israélien, même s’il était avéré qu’il avait utilisé des documents étasuniens pour assassiner Mabhouh. En fait, on sait que deux des 26 assassins israéliens, porteurs de faux passeports irlandais et britanniques sont entrés aux USA après l’assassinat et pourraient être toujours ici.

La position adoptée par le Daily Alert et les PMAJO pour défendre l’acte terroriste international commis par Israël a suivi plusieurs lignes d’attaque, qui seront discutées ci-dessous. Celles-ci incluent : (1) blâmer la victime, (2) prétendre que les meurtres extrajudiciaires extra sont légaux, (3) minimiser le meurtre de « un » individu, (4) détourner l’attention portée aux Sionistes en blâmant ‘d’autres Arabes’, (5) comparer favorablement les assassinats du Mossad aux massacres des USA en Afghanistan, (6) banaliser et relativiser la condamnation mondiale, (7) citer l’ « autodéfense », (8) vanter « les prouesses opérationnelles » de l’assassinat et (9) discréditer les enquêteurs de la police de Dubaï plutôt que les assassins israéliens.

Les articles abrégés, cités dans le Daily Alert, ont paru dans les pages op-ed de plusieurs journaux des USA, du R-U, du Canada et d’Israël, ainsi que dans des magazines de droite comme Forbes et Commentary. La technique sioniste de propagande consiste principalement à éviter toute discussion des crimes flagrants commis par Israël contre la souveraineté, le jugement en bonne et due forme, le droit international et la sécurité personnelle des individus. Ce faisant, le Daily Alert adopte les techniques de propagande communes à tous les régimes totalitaires pratiquant le terrorisme d’Etat.

(1) Blâmer la victime


Le 22 février, le Daily Alert (DA) a mis en gros titres deux articles intitulés : « L’officiel du Hamas tué, a été trahi par des collègues, déclare le chef de la police de Dubaï » et « Hamas : L’agent assassiné avait pris des risques ». Le DA a oublié de mentionner que la police secrète israélienne avait pisté sa proie pendant plus d’un mois (n’ayant pas réussi à l’assassiner lors de six tentatives précédentes) et que le chef de la police de Dubaï ne blâmait pas les officiels du Hamas ; il était plutôt occupé à accumuler des preuves, des déclarations de témoins, les vidéos et les documents prouvant l’identité israélienne des assassins. Inutile de dire, que si nous devions admettre l’argument des sionistes étasuniens selon lequel tout adversaire important d’Israël qui voyage sans une armée de gardes du corps, « se met en danger », alors nous serions forcés de reconnaître que nous vivons dans un monde anarchique où les pelotons d’exécution israéliens ont tout loisir de commettre des meurtres n’importe où et n’importe quand.

 

 

 

 


(2) Prétendre que le meurtre extrajudiciaire, extra territorial est « légal » (du moins si les tueurs appartiennent au Mossad)



Les numéros du 22 février et du 24 février du DA incluent deux articles prétendant que la pratique israélienne des meurtres extrajudiciaires et extra territoriaux est légale. Un article est intitulé, « La légalité du meurtre d’Al Mabhoud al Mahmoud du Hamas » et l’autre, « Le meurtre proportionnel d’Al Mabhoud al Mahmoud ». Ces articles évitent toute référence au droit international, lequel exclut catégoriquement les meurtres extra territoriaux commis sous les auspices d’un État. Pour les PMAJO, la légalité, est ce que l’appareil de la police secrète israélienne considère comme indiqué pour atteindre son but qui est d’éliminer les dirigeants qui s’opposent à son occupation coloniale et à l’expropriation des terres palestiniennes.

Si l’assassinat extrajudiciaire, extra territorial d’un adversaire à Dubaï est légal pourquoi ne pas assassiner des opposants aux USA, au Canada, en Angleterre ou dans n’importe quel pays où ils pourraient voyager, vivre, travailler ou écrire ? Et qu’en serait-il si ceux qui critiquent et s’opposent à Israël décidaient qu’il est maintenant « légal » d’assassiner les partisans d’Israël où qu’ils vivent, en citant la définition de la légalité donnée par le Daily Alert. Nous nous trouverions alors dans un monde anarchique où les meurtres et la surveillance frontalière totalitaire seraient « légaux ».

 

 

 

 

(3) Minimiser le meurtre

 


Les éditions du Daily Alert en date des 22 24, et 25 février détournent l’attention du meurtre commis par le Mossad en le comparant à celui des centaines de civils afghans tués par des attaques de drones USA. L’argument est que « les assassinats ciblés » sont moins criminels que les tueries. Le problème avec ce type de raisonnement est que pendant des décennies, le Mossad a « ciblé » des dizaines d’opposants à l’étranger et a tué des milliers de Palestiniens dans les territoires occupés (en collaboration avec la police secrète nationale, le Shin Beth, et les militaires des FID). En outre, établir un lien entre les exécutions extrajudiciaires israéliennes et les meurtres colonialistes perpétrés par les USA en Afghanistan ne peut être une défense ni dans un cas ni dans l’autre. En impliquant les USA dans sa défense de la terreur d’État, Israël s’approprie les pires aspects de l’impérialisme américain pour justifier son propre comportement politique. Les crimes d’un État ne justifient en rien ceux d’un autre État.


(4) Accuser les Arabes : détourner l’attention d’Israël

 


L’article publié dans le DA du 22 février intitulé    « L’assassinat répercuté autour du monde » insinue que le meurtre « résultait d’une lutte de pouvoir au sein du Hamas » ou qu’il « était le fait d’un des nombreux groupes arabes qui détestent le Hamas islamiste ».

En d’autres termes, tous les passeports européens fabriqués ou volés à des citoyens israéliens ayant une double nationalité, et les vidéos de sécurité de Dubaï montrant les agents du Mossad dans divers déguisements, sans parler de la jubilation avec laquelle les dirigeants israéliens ont confirmé l’assassinat, correspondaient en fait à  « une ruse arabe ». Cette grossière manœuvre de propagande de la part d’ organisations juives étasuniennes de premier plan illustre leur descente dans un domaine fantaisiste de délusion qui n’est possible que dans le monde fermé des politiques sionistes étasuniennes.

 

 


(5) Vanter la prouesse technique

 


Dans plusieurs de ses articles, le DA fait l’éloge des prouesses techniques du Mossad pour l’assassinat commis à Dubaï, évaluation avec laquelle peu d’experts de sécurité d’Israël seraient d’accord. L’article du DA du 24 février intitulé, « L’assassinat a été planifié avec habileté » s’en prend à ceux qui critiquent Israël parce qu’ils ne reconnaissent pas la qualité « des aspects opérationnels » des assassinats et recommande les « leçons qui peuvent en être tirées par tous les services des renseignements autour du monde ». Comme des psychopathes et des assassins en série, les sionistes des USA encouragent ouvertement les autres terroristes d’État à adopter les techniques utilisées par les escadrons de la mort israéliens. Pour le DA, les techniques professionnelles d’assassinat sont bien plus importantes que la répugnance morale universelle que suscitent les meurtres politiques.

(6) Discréditer les enquêteurs tout en défendant les criminels

 


Dans son édition du 25 février, le DA a cité une longue et tendancieuse attaque contre la police de Dubaï, publiée dans Forbes Magazine, qui ridiculise sa minutieuse enquête révélant le rôle du Mossad dans le meurtre. Dans cet article, les autorités de Dubaï sont blâmées pour avoir découvert la participation israélienne sans examiner la provenance du passeport irakien de la victime... ! Un passeport irakien ! Au lieu d’encourager la police de Dubaï dans sa quête de justice, le Daily Alert a publié une longue diatribe impliquant Dubaï dans les attaques du 9 septembre, critiquant ses liens commerciaux avec l’Iran, son « implication » dans le terrorisme international etc. Il n’est pas question de la position relativement amicale de Dubaï à l’égard d’Israël et des Israéliens avant que le Mossad ne viole ostensiblement sa souveraineté.

Conclusion

 


La campagne de propagande sioniste étasunienne soutenant le terrorisme d’État israélien et, spécifiquement, le meurtre par le Mossad d’un chef du Hamas à Dubaï, se fonde sur des mensonges, des dérobades et des arguments légaux spécieux. Cette « défense » viole tous les préceptes d’une société civilisée aussi bien que des lois fédérales étasuniennes les plus récentes interdisant toute forme de soutien au terrorisme international. Les PMAJO peuvent continuer à défendre des actes de terrorisme international perpétrés avec impunité aux USA par le Mossad à cause du pouvoir qu’ils exercent sur le congrès étasunien, la Maison-Blanche d’Obama et la grande presse étasunienne.

Ils peuvent ainsi imposer leur seule version des événements, leur définition de la légalité et les législateurs entendront leurs mensonges dont se feront l’écho les militants sionistes et que se chargeront d’embellir solennellement les défenseurs d’Israël dans les cercles universitaires et journalistiques. Pour neutraliser la défense sioniste étasunienne de la pratique israélienne des exécutions extra territoriales et extrajudiciaires perpétrées par le Mossad, il nous faut mobiliser des auteurs et des universitaires étasuniens. Il est temps de dénoncer la fragilité des arguments des militants sionistes, l’audace de leurs mensonges et leur immoralité. Il est temps de s’élever contre leur impunité avant que la police secrète israélienne ne perpétue un autre crime, éventuellement à l’intérieur des USA avec la complicité éhontée de ses complices sionistes.

Les autorités de Dubaï ont trouvé des preuves évidentes du soutien fourni à l’équipe d’assassins du Mossad par des sionistes européens. Les hôtels, les billets d’avion et les dépenses ont été payés avec des cartes de crédit émises aux USA. Deux des tueurs sont peut-être actuellement aux USA. En viendra-t-on à ce que des sionistes étasuniens, qui défendent ouvertement et inconditionnellement les assassinats du Mossad, franchissent la limite entre la propagande et l’action pour devenir complices de ses actes ? La défense robuste par les sionistes étasuniens des assassinats du Mossad n’est pas de bonne augure pour la sécurité des Américains face aux complices étasuniens complaisants d’Israël.



 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages