Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 11:55

 


Par AFP - lundi 22 février 2010, 09:59

Les pilotes de la première compagnie aérienne allemande, Lufthansa, ont commencé dans la nuit de dimanche à lundi leur mouvement de grève prévu jusqu’à jeudi. La grève à l’appel du syndicat Cockpit, qui représente plus de 4.000 pilotes, « a débuté » comme prévu à minuit heure locale, a confirmé Stefanie Stotz, une porte-parole du premier groupe aérien européen. « Nous regrettons les désagréments pour les passagers », a-t-elle ajouté.

Lufthansa a mis en place un plan de vol d’urgence, qui prévoyait d’assurer lundi entre 50 % et 60 % des vols, soit environ 1.000 vols. Toutefois, certains de ces vols avaient tout de même dû être annulés lundi matin, a indiqué une porte-parole, et il faut s’attendre à ce que ce soit le cas pour d’autres au cours de la journée.

Lufthansa avait annoncé vendredi soir qu’elle annulerait les deux tiers de ses vols, soit 3.200, de lundi à jeudi inclus, et s’était dit s’attendre à un manque à gagner de 100 millions d’euros.

Le syndicat Cockpit a prévu des manifestations dans les deux grands aéroports : Francfort (ouest) et Munich (sud) dans la matinée.

Direction et syndicat ont échoué ce week-end à s’entendre sur les modalités de reprise des négociations.

Le syndicat revendique la même convention salariale pour tous les pilotes du groupe qui volent sous l’enseigne Lufthansa, y compris ceux de ses filiales à l’étranger, ce que la compagnie aérienne rejette.

Cockpit réclame aussi une garantie des emplois, un point qui devrait être plus facile à négocier. « Nous sommes prêts à donner une garantie jusqu’à fin 2012 », a déclaré au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung de lundi Stefan Lauer, directeur du personnel de Lufthansa.

La grève touchait aussi les filiales Lufthansa Germanwings et Lufthansa Cargo (fret). Elle devrait perdurer jusqu’à 23H59 heure locale jeudi.

Lufthansa assure en temps normal environ 1.800 vols par jour, dont 160 vols intercontinentaux, un chiffre qui intègre les vols de ses compagnies régionales.

 

D’après le syndicaliste Thomas von Sturm de Cockpit, Lufthansa essaie s’organiser pour assurer un nombre conséquent de vols : la compagnie a recours à ses compagnies régionales, à sa filiale britannique British Midland (bmi) et en affrétant des avions d’autres compagnies, a affirmé le syndicaliste lundi au quotidien Süddeutsche Zeitung.

« Le coût d’une grève ne se mesure pas seulement au nombre de vols annulés », a-t-il néanmoins essayé de faire remarquer. Selon M. von Sturm, « beaucoup de gens ne réservent pas (sur Lufthansa) parce qu’ils ne savent pas si les vols auront lieu ». En plus, « l’affrétage d’autres avions coûte cher », a-t-il souligné.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages