Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 12:41
Par Sylvain

Le président  Evo Morales, a critiqué aujourd’hui certaines organisations non-gouvernementales (ONG) qui se trouvent en Bolivie avec le prétexte d’aider, mais qui selon lui, sont la "cinquième roue d’espionnage du capitalisme".

Lors d’une cérémonie dans la région de Tarija, au sud du pays, Morales a affirmé qu’en Bolivie les interlocuteurs valables de la société civile pour l’État sont les syndicats, à la différence de ce qui se passe en Europe, où, selon lui, les ONG et les fondations ont plus de force : "Certaines d’entre elles (ONG et fondations) viennent ici avec le prétexte d’aider les pauvres, mais sont en réalité la cinquième roue d’espionnage de l’empire, du capitalisme. Et j’ai aussi vécu ça en tant que dirigeant syndical, à savoir que certaines fondations, certaines ONG, sont les meilleurs instruments du capitalisme ou de l’empire" a-t-il soutenu.

Selon Morales, certains pays ont créé des "mécanismes" pour effectuer des recherches au sein des nations en voie de développement par le biais de programmes d’études supérieures financées par les États. "J’ai le sentiment que ces recherches ont un but, un objectif qui obéit à certains monopoles" a-t-il ajouté.

Morales avait critiqué, en 2009, les ONG qui convertissent les pauvres, les indigènes et l’environnement en un "grand commerce", en allusion aux critiques de certaines organisations concernant les projets gouvernementaux d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures dans le nord de La Paz, dans une zone amazonienne d’une grande richesse environnementale.

D’autre part, le président a justifié aujourd’hui les liens de son gouvernement avec les syndicats, en assurant que son parti, le Mouvement Vers le Socialisme (MAS) gouverne "grâce aux luttes syndicales".

Le mandataire a ainsi répondu à certains dirigeants qui souhaitent couper le dialogue entre les syndicats et le gouvernement.

La Paz, EFE [1]

Source : La Razón [2], de EFE - Morales dice que algunas ONG son "quinta rueda de espionaje del capitalismo"

Traduction : Sylvain

Notes

[1] agence de presse espagnole

[2] journal d’opposition de La Paz, en Bolivie

Répondre à cet article


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages