Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 16:39
Comme tous les matins, je viens d'arriver à Pôle Emploi. J'y ai mes habitudes, maintenant, je connais l'imprimante qui fonctionne correctement, le téléphone où il est presque possible de s'isoler, la manière de changer le papier de la photocopieuse. En général, je rentre, je fonce en essayant de viser le seul ordinateur qui permet de consulter les annonces assis, et pas debout devant un petit comptoir. Il est libre, aujourd'hui. Ca doit être un signe de la providence, j'en suis sûre. [ ... ]
Devant moi, les offres du jour ont commencé à apparaître. Je les connais presque toutes par coeur, ce sont les mêmes qui tournent en boucle parfois pendant des jours.
- A Deauville, vous nettoierez les extérieurs d'un magasin de luxe, trottoirs et vitres. Vous travaillerez une heure et demie par jour, du lundi au samedi, de 9 heures à 10h30. Expérience exigée en lavage de vitres.
- A Bréville, dans une collectivité, vous serez cette personne polyvalente chargée du service à l'assiette, de la plonge, du ménage des communs, du ménage des chambres.
Horaire découpé (9 heures-14h30 et 19h30-22 heures), travail les jours fériés et week-ends par roulement ; pas de possibilité de logement, contrat à durée déterminée de deux mois, expérience exigée de service en salle, avantage en nature en nourriture. [ ... ]
- A Ifs, vous serez chargé de diverses tâches de manutention, tonte des pelouses, entretien et petite réparation, livraisons de pièces auto. Votre contrat sera de cinq mois, poste réservé aux travailleurs handicapés.
- A Merville-Franceville-Plage, vous serez garant d'une propreté irréprochable de l'établissement, vous aurez en charge le nettoyage des sanitaires, des mobile homes et de toutes les structures d'accueil. Contrat de quatre heures par semaine pour quatre mois.
Je repère une nouvelle annonce.
- A Caen, vous participerez à une tournée événementielle d'envergure nationale. Urgent.
Je téléphone et - incroyable - la ligne n'est pas occupée. L'homme qui décroche se présente comme le « manager ». Il m'explique que la tournée événementielle consiste à distribuer des échantillons de déodorant dans une rue piétonne du centre-ville, un samedi après-midi. « Vous avez plus de 25 ans ? Alors pourquoi vous me faites perdre mon temps ? Vous savez bien que c'est un mauvais point pour ce genre de job Et à quoi vous ressemblez ? Blonde ? Rousse ? Quel style ? Glamour ? Rockeuse ? Je vous préviens, j'ai une pile de candidatures devant moi : au deuxième mauvais point, je raccroche. »
Dans le hall de Pôle Emploi, la file d'attente se balance mollement au rythme des soupirs bruyants d'une personne que je n'arrive pas à identifier. Derrière moi, une fille téléphone en riant. Je la connais, ou plutôt je la croise ici tous les jours. Elle est d'une bonne humeur que rien n'entame. [ ... ]
C'est exactement à ce moment-là que les deux petites lignes sont apparues sur mon écran : « Société de nettoyage à Ouistreham cherche employé(e)s pour travailler sur les ferrys. Débutant accepté. »
La voilà, la fameuse petite annonce. J'appelle immédiatement, c'est irrésistible. Il faut se présenter le jour suivant, à 9h30, au siège de l'entreprise, quai Charcot à Ouistreham, avec papiers d'identité et photo en couleur. Le lendemain, un ciel blanc a tout enveloppé, pas tout à fait du brouillard, plutôt une brume légère comme de la gaze, qui semble assourdir tous les bruits et dont s'échappe de temps en temps un petit bateau ou un cycliste. Le quai Charcot, à Ouistreham, longe le canal qui vient de Caen, jusqu'à l'endroit où il se jette dans la Manche. Les locaux de l'entreprise sont plantés là, un peu en amont du large.
Un minuscule caniche aboie. « Tais-toi, Napoléon », crie une voix flûtée. En 1857, Eugénie et Napoléon III inaugurèrent les 14 kilomètres du canal et ses deux écluses, supposés faire la fortune du port d'Ouistreham, en le reliant à la zone industrielle naissante de Caen. Depuis des générations, des animaux de compagnie, des bateaux ou des mobile homes continuent d'être baptisés d'un de ces prénoms prestigieux, seuls à entretenir le souvenir de l'événement et, plus encore, celui de ses ambitions perdues.
Le néon d'un magasin d'alcools pour chauffeurs routiers brille sur le quai comme un phare. En face, une vingtaine de vieux bateaux de pêche sont accrochés à leurs anneaux, un petit port sauvage, surnommé Hongkong, d'où les derniers pirates de la côte partent pêcher le bar ou les coquilles Saint-Jacques. Bien plus loin, invisible d'ici, se trouve l'autre Ouistreham, celui du casino et de la plage Riva Bella, où le tortillon des glaces à l'italienne dessine les après-midi en famille, les dimanches où il ne pleut pas.










Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages