Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 08:35

 

 

Par Djamal Benmerad

Quand donc cessera cette comédie qui consiste pour les partis à faire semblant de "s’opposer" à un régime qui fait semblant d’être démocrate...grâce à leur caution ? Quand aura-t-ils l’humilité de reconnaître la nullité qui les a accompagnés depuis leur fondation ? Leur molesse les a autant discrédité que le maintien à leur tête de leaders qui n’ont pas changé depuis le jour où ils ils ont déposée leur demande d’agrément au ministère de l’Intérieur ? C’est à croire qu’ils n’y a pas, en leur sein, de militants capables d’assurer la relève ! Comment, dans ce cas, reprocher au Président de la République de jouer les prolongations - quitte à violer la Constitution ? Pour ne citer que le plus ancien d’entre eux, le Front des Forces Social-démocrates, - il date... de 1963 ! - est-il concevable que ce parti soit dirigé à partir de Lausanne alors qu’un Laskri ou un Tabou (pour ne citer que ces messieurs)s’échinent à faire vivre leur formation ? Pour un pays qui se tarde de ses 74 % de moins de 25 ans, ça la fout un peu mal.

Par ailleurs, certains particulets qui changent de sigle comme un séducteur changerait de maîtresse (pour probablement se refaire une virginité déflorée par le Printemps berbère) s’adjoignent la particule "démocratie" pour lancer un message codé signifiant qu’ils optent pour le l’économie de marché...de dupes.

De grâce, Messieurs, retournez aux vestiaires et laissez votre réduit aux syndicats autonomes qui, eux, ont besoin de davantage d’espace car ils sont à l’étroit dans leurs acquis et dans les vastes territoires qu’ils ont libérés.


Dj. B.

 

http://www.betapolitique.fr/Algerie-Les-syndicats-autonomes-39032.html

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages