Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 22:02

 

Par la LADDH

Le Bureau de la LADDH de la Wilaya d’El-Bayadh a reçu la plainte de la famille Djelaili habitant le quartier de Ouled Yahia, dans la ville de l’El-Bayadh, au sujet de la torture subie par l’un de ses membres de fait d'agents de la police.

En effet, le vendredi 13 aout 2010 correspondant au troisième jour de Ramadhan, et au moment de la rupture du jeûne, huit policiers sans uniformes ont investi la maison familiale en fracassant la porte d’entrée à la recherche d’une drogue qu'ils n’ont pu trouver sur les lieux. Les policiers n'ont pas présenté de mandat de perquisition, ni indiqué la nature de leur opération. Suite à ça, les policiers interpellent M. Djelaili Belaid Ouadi, un des membres de la famille pour l’emmener au poste de police pour être roué de coups par 6 policiers alors qu’il était menotté à la rampe des escaliers du poste. Ces coups lui ont causé des blessures importantes au visage, et la victime risque de perdre l’usage de son œil.

Par la suite la victime a été emmener au commissariat central, et ce n’est qu’ au quatrième jour de son arrestation, le mardi 17 août, que M.Delaili sera présenté au procureur de la république contrairement ce que stipule la procédure judiciaire. Aussi, une fois examiné par le médecin légiste, la victime a été auditionnée par le juge d’instruction lui et ses deux frères à la suite du dépôt d’une plainte par deux policiers pour violence.

Par ailleurs, et selon les déclarations de M.Djelaili, ce dernier était présenté chaque jour à un médecin de l’hôpital de la ville qui rédigeait un certificat médical qu’il remettait au policier sans ausculter le patient ni même lui adresser la parole, alors même que les traces des coups paressaient apparentes sur le visage du patient. Cette attitude peut s’apparenter à un comportement contraire aux règles de déontologie et à la loi.

La LADDH dénonce l’intrusion brutale et non justifiée des agents de la police dans le domicile des Djelaili et leur comportement contraire à la loi. Elle condamne avec force la torture pratiquée dans le commissariat avec la participation de plusieurs policiers.

La LADDH demande aux autorités judiciaires l’ouverture d’une enquête sérieuse concernant les circonstances de cette affaire, et de poursuivre tous ceux qui ont participé à ce comportement hors la loi. Elle demande aussi aux autorités judiciaires et celles de la santé, une enquête sur la pratique qu’auraient certains médecins, qui délivrent des certificats médicaux à la demande des policiers sans examiner les personnes ramenées.

 

 

Alger le 25 août 2010

Le Comité Directeur

 
LADDH:
5 Rue Pierre Viala (Frères Alleg)
hauteur 101 Didouche Mourad-Alger
tel/fax: 00213 21 23 80 86
mail: contact@la-laddh..org
site: www.la-laddh.org


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages