Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 22:15

...les enseignants menacés de licenciement

Par Smail DADI - L'Expression, 28 Août 2010

«Le ministère de l’Education veut instaurer un climat de peur au sein des établissements scolaires», selon le porte-parole du CLA, Idir Achour.

A quelques jours de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale, Boubekeur Benbouzid a, lors d’une sortie médiatique a adressé un message fort aux enseignants et adjoints de l’éducation.
Le ministre a, dans son message, averti les enseignants et les adjoints de l’éducation de licenciement en cas de trois absences consécutives. «Les enseignants qui s’absentent trois fois de suite seront licenciés», a-t-il affirmé, lors d’une réunion ayant regroupé les directeurs de l’éducation des wilayas  départements) de l’Est.
Plus ferme, M.Benbouzid a instruit les directeurs de l’éducation et walis (préfets)afin de veiller à l’application des lois. Ces derniers, précise M.Benbouzid, assumeront leur entière responsabilité lors des grèves dans les établissements scolaires. «Les directeurs de l’éducation et les walis assumeront leurs responsabilités lors des grèves», a-t-il déclaré avant de préciser «dorénavant, c’est au directeur de l’éducation et au wali de prendre en main les problèmes qui surgiront au niveau de leur wilaya».

En menaçant de licenciement les enseignants, le ministre de l’Education nationale veut, en filigrane, mettre fin aux grèves récurrentes au sein de son secteur. Une telle déclaration risque de basculer, une fois de plus, le secteur dans la tourmente.
En effet, ces décisions n’ont pas laissé indifférents les syndicats autonomes de l’éducation. Ces décisions ont été balayées d’un revers de la main par les deux syndicats, à savoir le Conseil des lycées d’Algérie (CLA), et le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest). D’emblée, le Cnapest a dénoncé cette instruction qu’il considère comme une forme déguisée d’interdire les grèves dans les établissements scolaires.
«La décision de licenciement après trois absences consécutives est une manière d’interdire les grèves dans les établissements scolaires», a riposté, hier, Messaoud Boudiba, porte-parole du Cnapest. « Au lieu de régler les problèmes socioprofessionnels des enseignants, le ministre s’est lancé dans un faux problème en voulant en filigrane, interdire les grèves dans les établissements scolaires », a regretté M.Boudiba, avant d’ajouter que les absences sont punies par la loi, et ce n’est pas au ministre de l’Education de se substituer aux lois de la République.
«La loi est claire. Et le droit à la grève est garanti par la Constitution», précise-t-il.
Même son de cloche chez le porte-parole du CLA, Idir Achour, qui souligne que cette instruction tente de limiter les droits et les libertés syndicales. Il a précisé que « le ministère de l’Education à travers ces décisions veut instaurer un climat de peur dans les établissements scolaires » .

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Barricades
  • Barricades
  • : C'est l'espace (un de plus mais il n'y en a jamais assez) des sans-voix, des opprimés, mais aussi celui des femmes et des hommes qui agissent pour le plus grand bien de la Révolution.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages